Technologie de blanchiment enzymatique VybrantMD

Nous joindre








    Votre usine de pâte à papier utilise-t-elle principalement du dioxyde de chlore pour atteindre les objectifs en matière de blancheur?

    Utiliser trop de ClO2 a des conséquences imprévisibles et négatives.

    Lorsqu'il s'agit de prendre une décision concernant le processus de blanchiment de la pâte, les entreprises privilégient toujours la luminosité aux autres objectifs. C'est une décision raisonnable. En effet, qui veut consacrer du temps, de l'argent et des efforts pour retravailler ou éliminer une pâte qui ne répond pas aux attentes des clients? Mais la solution courante d'utiliser beaucoup de produits chimiques a un coût qui va bien au-delà du prix du produit lui-même.

    Chaque quantité supplémentaire de dioxyde de chlore utilisée implique un grand besoin d'énergie pour refroidir et chauffer l'eau, sans compter le rejet supplémentaire de composés organiques halogénés adsorbables dans les effluents. Cela signifie également plus de wagons dangereux à décharger et plus de résidus menaçant votre personnel.

    De plus, le ClO2, le plus sélectif des produits chimiques de blanchiment conventionnels, n'est pas parfait. En plus des chromophores, il oxyde aussi – et, donc, endommage – la fibre de bois elle-même. Cela entraîne une diminution de la viscosité et de la résistance de la fibre. Lorsque le ClO2 est le seul outil à disposition pour obtenir la blancheur, cela entraîne des compromis qui nuisent aux activités.

    Et si vous pouviez réduire votre dépendance au dioxyde de chlore? 

    L'utilisation de dioxyde de chlore – en particulier, la suralimentation – a des effets secondaires négatifs. La technologie VybrantMD de Buckman permet d'obtenir les mêmes résultats en matière de blancheur tout en réduisant la quantité de ClO2 utilisée. Les effets les plus immédiats sont une réduction des dépenses en produits chimiques (dioxyde de chlore) de l'ordre de 20 %, et ce, sans investissement supplémentaire.

    Utiliser moins de ClO2 présente une foule d'avantages supplémentaires. Cela signifie moins d'eau à refroidir et à chauffer, ce qui réduit les coûts en énergie et l'empreinte carbone. Moins de ClO2 réduit également moins les rejets de composés organiques halogénés adsorbable, ce qui permet de prendre de l'avance sur les nouvelles réglementations, comme le label environnemental​​​​​​​ en Europe. Vous pouvez adopter une approche proactive envers l'environnement. ET vous le faites en endommageant moins l'intégrité de la fibre de bois, ce qui améliore la viscosité et la résistance de la pâte. Enfin, vous réduisez la quantité de produits chimiques dangereux manipulés par votre personnel – ceux utilisés pour fabriquer le ClO2 et le ClO2 lui-même –, ainsi que le potentiel de dégagement gazeux. La sécurité accrue qui en résulte représente plus que des dollars : c'est la tranquillité d'esprit.

    Améliorez l'efficacité du processus au ClO2.

    Toute quantité de dioxyde de chlore doit aider à atteindre la blancheur autant que possible. La technologie Vybrant de Buckman vous permet d'y parvenir.

    L'utilisation de Vybrant avant l'ajout de ClO2 permet d'éliminer les groupements chromophores importants de la surface de la fibre, notamment les fragments de lignine et les acides hexenuroniques​​​​​​​. Éliminer ces éléments réduit le travail que doit effectuer le dioxyde de chlore, ce qui vous permet d'utiliser moins de ce produit chimique. Vous éliminez également de nombreux matériaux à l'extérieur de la fibre qui ne sont pas des chromophores, mais qui interagiraient avec le dioxyde de chlore, qui doit alors être utilisé inutilement en quantité augmentée. Cela ouvre les zones réactives à la surface de la fibre, permettant à davantage de dioxyde de chlore de pénétrer et de faire son travail correctement.  Enfin, après votre processus de blanchiment, vous pouvez à nouveau utiliser Vybrant pour éliminer les chromophores restants afin d'obtenir une blancheur encore plus élevée et rendre la pâte plus bleue sur la base des mesures des valeurs L,a,b, réduisant ainsi le besoin de colorants coûteux sur la machine à papier, le tout sans acheter d'équipement ou d'infrastructure supplémentaire.

    Tout cela signifie que vous pouvez utiliser moins de dioxyde de chlore et tout de même obtenir les mêmes résultats en matière de blancheur, ce qui réduit les coûts en produits chimiques et en énergie. Dans le processus, vous produisez une pâte dont les fibres sont moins dégradées, avec moins d'effluents toxiques et une réduction des expositions potentielles des travailleurs aux dangers. C'est un processus gagnant sur toute la ligne.

    Avez-vous déjà essayé des enzymes pour le blanchiment de la pâte à papier sans que cela fonctionne?

    Il y a dix à quinze ans, dans certaines usines, on a essayé d'utiliser des enzymes pour faciliter le processus de blanchiment. Mais il y avait des problèmes à l'époque. Ces premières xylanases, qui n'étaient pas des produits purs, contenaient des quantités appréciables de cellulases qui pouvaient provoquer une dégradation importante de la pâte.

    Les enzymes à base de xylanase d'hier ne pouvaient tolérer qu'une plage étroite de pH, entre 7,0 et 7,2. Mais la plupart des usines fonctionnent dans la plage de 8,5 à 11,0. De l'acide était nécessaire pour abaisser le pH et permettre aux enzymes de fonctionner. Cela ajoutait au coût et à la complexité du processus. Même s'il était possible de faire baisser le pH, il était difficile de le maintenir dans cette fourchette étroite de 7,0 à 7,2 en raison des fluctuations naturelles de l'usine. Mais ce n'était que le début des inconvénients.

    Lorsque l'on ajoute de l'acide à la pâte brune, les sulfures sont libérés sous forme de sulfure d'hydrogène gazeux, une matière extrêmement dangereuse. L'acide sulfurique peut également corroder les équipements, qui ne sont pas conçus pour être utilisés avec une matière aussi dangereuse. Cela peut entraîner des défaillances spectaculaires et des coûts inattendus.

    En outre, lorsque l'on abaisse artificiellement le pH, les chromophores, la lignine et l'hémicellulose forment une enveloppe autour de la fibre. Et cela empêche un blanchiment efficace.  Parfois, on ne pouvait pas ajouter assez de ClO2 pour obtenir la blancheur voulue. De plus, dans de nombreuses usines, on a également connu des taux de DCO plus élevés dans les effluents à cause de ce processus.

    Le résultat était la perception commune que les enzymes n’en valaient pas la peine.

    Et si vous pouviez continuer à fonctionner au pH naturel de l'usine et utiliser des enzymes?

    Le blanchiment amélioré par les enzymes peut offrir une valeur importante, mais seulement s'il fonctionne dans votre usine. En vous associant à Buckman, vous pouvez employer la technologie enzymatique sans prétraiter votre pâte. Vous éliminez le besoin d'un processus coûteux et complexe de réduction du pH-à base d'acide, ce qui facilite la réalisation des premiers essais en prévision de la production à grande échelle.. Vous êtes en mesure de changer l'opinion de votre entreprise sur la technologie enzymatique atic pour pour la blancheur. Et une fois que vous serez opérationnel, vous réaliserez les avantages de la réduction de l'utilisation du dioxyde de chlore (coût, durabilité, rendement et sécurité) sans aucun des effets secondaires négatifs rencontrés dans le passé.Grâce à cette approche moderne, vous obtenez la blancheur désirée d'une manière simple et économique.

    La tolérance au pH de Vybrant est plus élevée et plus étendue que celle de ses concurrents.

    Déployez une technologie enzymatique avancée sans vous casser la tête: : vous ne voulez pas vous embêter avec votre pH si vous n'y êtes pas obligé. Lorsque vous utilisez la technologie Vybrant de Buckman, vous pouvez bénéficier de tous les avantages de notre technologie enzymatique pour la blancheur tout en fonctionnant jusqu'à un pH de 10,2. En tirant parti du pH le plus élevé possible pour une xylanase de blanchiment, vous évitez toute perturbation de votre processus, et ce, sans engager de coûts supplémentaires. Buckman collaborera avec vos exploitants pour apprendre comment tirer pleinement parti de cette chimie révolutionnaire. Et comme Buckman s'efforce d'augmenter encore les niveaux de tolérance au pH du Vybrant à l'avenir, vous aurez encore plus de libertér pour exploiter votre usine comme vous le souhaitez. Ce n'est qu'avec Buckman que vous trouverez ce degré de tolérance au pH, tant pour la plage que pour le niveau absolu. Vos opérations de blanchiment seront ainsi simples, rentables et plus sécuritaires.

    Avantages de la technologie de blanchiment enzymatique Vybrant :

    Accélérer la production

    • Atteindre plus facilement les objectifs de blancheur sans se soucier des limites de génération de ClO2.
    • Éliminer les goulots d'étranglement causés par un système de refroidissement du générateur de ClO2 sollicité pendant les mois d'été.
    • Accroître la production en augmentant l'indice Kappa dans le lessiveur tout en réduisant la charge des chaudières de récupération.
    • Améliorer la production de pâte en ajoutant des tonnes supplémentaires à la production.

    Améliorer la qualité de la pâte

    • Cibler les hémicelluloses et les acides hexenuroniques pour​​​​​​ permettre au ClO2 de donner un blanchiment supérieur avec moins de réversion.
    • Ajouter de la stabilité au processus en réduisant les risques d'obtenir une pâte de qualité inférieure.
    • Rendre la pâte plus bleue selon les tests de valeur L,a,b et réduire l'utilisation d'azurants optiques et de colorants sur la machine à papier.

    Réduire les coûts et les incidences sur l’environnement.

    • Réduire le ClO2 pour économiser, respecter la réglementation et protéger l'environnement.
    • Réduire le volume d'eau traité par l'usine de blanchiment.
    • Réduire l'utilisation d'autres produits chimiques de blanchiment comme les substances caustiques et le peroxyde d'hydrogène.
    • Réduire la consommation d'énergie (moins de refroidissement et de réchauffage du CIO2).
    • Réduire au maximum les rejets de composés organiques halogénés adsorbable.

     

    Atteignez le degré de blancheur souhaité grâce à Vybrant

    La technologie enzymatique de préblanchiment Vybrant peut permettre à votre usine d'atteindre les objectifs en matière de blancheur de la pâte tout en utilisant moins de dioxyde de chlore, d'eau et d'énergie.

    EN SAVOIR PLUS

    Réduisez le ClO2 et les réversions grâce à la technologie post-blanchiment Vybrant

    Les technologies Vybrant série 900 reposent sur des enzymes spécialement sélectionnées pour éliminer les chromophores de la pâte blanchie, réduisant ainsi l'utilisation et la réversion du ClO2.

    EN SAVOIR PLUS

    Infographie sur le blanchiment de la pâte à papier

    Consultez cette infographie pour en savoir plus sur les défis du blanchiment de la pâte à papier.

    VOIR

    Ressources

    Télécharger le fichier PDF

    Stratégie de contrôle de déposition de la poix

    Télécharger le fichier PDF

    Brochure sur le contrôle de déposition de la poix

    Fenêtre de vidéo

    Vidéo sur le contrôle de déposition de la poix

    Fenêtre de vidéo

    Vidéo sur l'agent de lavage de la pâte brune

    Télécharger le fichier PDF

    MCA E-book 2

    Télécharger le fichier PDF

    Adjuvant de lavage de la pâte brune – Livre numérique 2 (en anglais seulement)