Restriction du débit d'eau

Nous joindre








    Le débit d'eau de mon système est restreint.

    Voici pourquoi : Le tartre et les dépôts semblables au tartre, notamment le carbonate de calcium, le phosphate de calcium, le silicate de magnésium, la silice et d'autres composés minéraux, s'accumulent sur les tubes de l'échangeur thermique, réduisant non seulement le transfert de chaleur mais aussi, dans des proportions importantes, le débit d'eau.​​​​​​​

    Et alors : L'accumulation de dépôts réduit la production et peut compromettre la qualité du produit.​​​​​​​ La surchauffe du système peut également causer de graves dommages aux équipements, des temps d'arrêt coûteux et des pertes de revenus.​​​​​​​

    Comment nous combattons : Buckman, suivant une approche intégrée, mettra en œuvre l'une ou l'ensemble des stratégies suivantes pour réussir à contrôler l'entartrage.

    1. Limiter la concentration d'ions critiques.​​​​​​​ Cela peut être réalisé par un prétraitement de l'eau ou en limitant les cycles de concentration de la tour.​​​​​​​

    2. Réduire l'alcalinité avec de l'acide.​​​​​​​ Cela élimine le carbonate et le bicarbonate en les convertissant en CO2. Comme le niveau de carbonate est contrôlé, le potentiel de production de carbonate de calcium est limité.​​​​​​​

    3. Modifier la conception ou le fonctionnement du système. Plusieurs options sont possibles :

    • Augmenter la vitesse du courant de l'eau de refroidissement, ce qui permet de garder l'eau plus froide.
    • Utiliser de l'air comprimé pour « agiter » périodiquement l'eau d'entrée de l'échangeur thermique afin de déloger et d'éliminer les dépôts.
    • Modifier la conception de l'échangeur pour que l'eau de refroidissement se trouve du côté du tube, ce qui favorise un courant plus rapide.
    • Modifier la métallurgie de la surface de transfert de chaleur.​​​​​​​ Les surfaces de transfert de chaleur en acier doux s'entartreront dans des conditions où le cuivre et d'autres alliages ne le feront pas, en raison de la corrosion et de la rugosité de la surface.​​​​​​​
    • Réduire le flux de chaleur, soit en réduisant la charge du procédé, soit en augmentant la taille de l'échangeur de chaleur et, par conséquent, en réduisant la température de la surface du métal et de l'eau libre.

    4. Appliquer des inhibiteurs de dépôts chimiques.​​​​​​​ Buckman en applique plusieurs types qui agissent de manière distincte pour assurer une réduction optimale des dépôts à chaque étape.​​​​​​​